• Louise

Les cinq choses à savoir sur le Bio

Dernière mise à jour : 30 déc. 2020


Podcast agriculture biologique Olivier Nasles

Le Bio on en parle beaucoup mais difficile de démêler le vrai du faux. Parle-t-on d'une réelle tendance sociétale ou d'un courant de niche réservé à une élite ? Est-il normal que les produits issus de l'Agriculture Biologique soient plus chers ? en paye-t-on le vrai prix ?

Olivier Nasles, Président de l'Agriculture Biologique à l'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité), nous a apporté ses lumières en répondant à ces questions dans l'épisode du Podcast "L'agriculture Bio de A à Z". J'ai tiré de cet enregistrement, cinq grand enseignements qu'il me semble importants de retenir :

1. Les Bio c'est la garantie d'absence de produits chimiques....

Une chose est sure, quand un produit affiche la mention "Bio", c'est la garantie que sa production exclue toute utilisation de produits chimiques. Il peut avoir été traité mais uniquement avec des produits d'origine naturelle (engrais à base base de fiente de poules et de plumes, cuivre, souffre, insecticides à base de broya d'insectes...).

2. ...mais ce n'est pas la garantie d'avoir un produit local

Le Bio est mondial. Dans son cahier des charges, il n'y aucune obligation de produire à proximité du lieu de vente du produit. On peut donc consommer en France, de la viande Bio venant d'Argentine par exemple. Les producteurs de viande argentine doivent cependant respecter totalement le règlement européen. Nous avons donc des organismes partenaires dans ces pays qui certifient au marché européen que son cahier des charges est bien respecté. Il est par ailleurs nécessaire que le système de contrôle argentin soit validé par le système de contrôle européen en amont.

3. Le bio est européen et un seul logo permet officiellement de le reconnaître

(et ce n'est pas le logo AB que l'on connait tous !)