• Louise

Les agriculteurs, ces entrepreneurs.

Grâce au Podcast, je rencontre des agriculteurs. Je veux par ce blog partager mes impressions. Je ne suis pas une spécialiste du monde agricole et mes réflexions sont basées sur une petite vingtaine d'entretiens.

Les agriculteurs entrepreneurs, podcast la clé des champs

Grâce à mon métier de Directrice Marketing dans une start-up parisienne et au Podcast "La Clé des Champs" qui me permet de de me plonger dans le monde agricole, j'ai désormais la chance de côtoyer entrepreneurs et agriculteurs. 

Je trouve finalement beaucoup de points communs à ces deux professions. Les agriculteurs et les entrepreneurs ne sont finalement pas aussi éloignés que cela pourrait paraître ! Voici quelques points qui les rassemblent :


La difficulté à couper du travail 

Dans les interviews que je mène, les agriculteurs expliquent souvent qu'une des principales difficultés qu'ils rencontrent, c'est de couper avec le travail. Jean Basta, éleveur de blondes d'aquitaine, le dit très bien "Il n'y a pas de weekend, pas de jours fériés. La difficulté c'est de ne pas se "laisser manger", de réussir à couper et de pas ramener le travail à la maison". Mots que j'ai souvent entendu de la part d'entrepreneurs, qui ont du mal à  déconnecter de leur projet. L'un et l'autre n'ont pas toujours la possibilité de partir en vacances comme ils le souhaiteraient. Marion Ossiniri, bergère en estive, me racontait ainsi qu'ils partaient quatre jours chaque année. Quatre petits jours... Et cette année, impossible de trouver quelqu'un pour les remplacer, il a donc fallu renoncer à cette petite escapade. Pour l'entrepreneur aussi, les premières années, les vacances sont courtes et elles sont souvent accompagnées de l'ordinateur pour gérer les urgences à distance.

Emilie Hugues moulin castelas

La nécessité d'avoir une vision 


Comme un entrepreneur, un agriculteur se doit d'avoir une vision à moyen et long terme de ce que sera son exploitation demain. Emilie Hugues, oliveronne, nous l'explique : "si on veut réussir, il faut une vision à quinze ans et savo