top of page
  • Photo du rédacteurLouise

5 informations incontournables à savoir sur les clémentines

La clémentine est très appréciée en hiver. Cet agrume parfumé cache bien des secrets et aujourd'hui, elles seront notre sujet.


C’est parti pour tout savoir sur ce fruit d'hiver !



1 - Découverte de la clémentine


Savez-vous comment on a découvert la clémentine ? Tout se joue en 1900 en Algérie. Le frère clément s'aperçoit que des enfants mangent ce qu'il pense être des mandarines qui ne sont pas arrivée à maturité. En fait, il se rend vite compte qu'il s'agit d'un fruit issu du croisement hasardeux entre un mandarinier et un oranger. Il appellera ce fruit la "mandarinette" avant qu'on le renomme "clémentine", en l'honneur de celui qui l'a découvert.

La  clémentine arrive ensuite en corse dans les années 1920. C'est Philippe Simidei qui est revenu en corse après l'indépendance de l'Algérie qui a ramené le premier clémentinier. L'arbre s'y plaît grâce à un terroir d'exception entre terre, mer et en altitude. 




2 - Les étapes de production


Mais comment est produite la clémentine ?


  • De janvier à juin, les "agrumiculteurs", oui c'est comme ça qu'on appelle les producteurs de clémentines, vont se consacrer à la taille des arbres, pour favoriser l'homogénéité de la production et la qualité du fruit. C'est une étape qui prend beaucoup de temps, il faut compter 25 minutes par arbre en moyenne. Pendant cette période, il est aussi nécessaire de fertiliser et d'irriguer à certaines périodes.  L'apport d'engrais ou fumure se fait également à cette période-là. Il faut également désherber, avec des broyeurs ou des herbicides,  pour éviter que les mauvaises herbes prennent toutes les ressources vitales à l'arbre.

  • En juin, les producteurs préparent le matériel d'irrigation afin de pouvoir arroser les clémentiniers pendant les fortes chaleurs estivales.

  • L'été, les producteurs enlèvent les gourmands des arbres.

  • À l'arrivée de l'autonome, les producteurs préparent la récolte. Cette dernière se fera à partir du 15 octobre. Cette récolte dure deux mois, jusqu'à fin décembre.Les fruits murissent au fur et à mesure, il faut donc les ramasser chaque clémentine au bon moment ce qui demande beaucoup de vigilance aux producteurs.



3 - Le problème de la main d'oeuvre


Une des grandes difficultés des producteurs de clémentines aujourd'hui est de trouver de la main d'oeuvre dans les champs. Les récoltes ne durent en effet que deux mois et le travail est difficile notamment parce que le ramassage se fait en plein hiver. Les agrumiculteurs ont donc souvent recours à de la main d'oeuvre étrangère sans laquelle la récolte ne serait aujourd'hui possible, faute de trouver des travailleurs français partants pour participer.



4 - La clémentine française


La seule région à produire des clémentines est la Corse. Une IGP clémentine de Corse a même vu le jour en 2007. Elle est reconnaissable par sa petite taille, sa couleur oranger vif et verte en dessous.  On la reconnaît aussi à ses feuilles vertes qui restent accrochée à la tige. Ces feuilles sont gages de fraîcheur et sont là pour vous montrer que la clémentine a été ramassée très peu de jours avant que vous la retrouviez sur les étals. Elle doit d'ailleurs être commercialisée six jours après avoir été ramassée.

Aujourd'hui, la corse compte pas moi de 170 producteurs et la filière représente plus de 2000 emplois. La seule production corse ne suffit cependant pas à satisfaire notre demande. 75% des clémentines commercialisées viennent d'Espagne et 17% du Maroc.


5 - Différence entre clémentine et mandarine



Connaissez-vous la différence entre une clémentine et une mandarine ? On l'a vu, les deux sont très liées, puisque la clémentine était issue du croisement entre un orangers et un clémentiniers. On peut donc dire que la mandarine est la maman de la clémentine. Les deux fruits sont cependant reconnaissables dans les rayons :

Une des grosses différences se trouve à l'intérieur : la clémentine n'a pas de pépin alors que la mandarine en a. La mandarine est par ailleurs de taille plus importante et arrive plus tard sur nos étals, autour de janvier et février.


Pour en savoir plus, découvrez le podcast La Clé des Champs :


Écouter l'épisode avec Jean-Paul Mancel, producteur de clémentines corses :





Si vous souhaitez vous immerger au cœur de l'agriculture française, venez écouter le podcast de La Clé des Champs dans lequel Louise Lesparre part à la rencontre des agriculteurs pour échanger avec eux sur leur quotidien.



À très vite !


0 commentaire

コメント


bottom of page