top of page
  • Photo du rédacteurLouise

5 informations incontournables à savoir sur les vaches laitières

Dernière mise à jour : 24 janv.

La vache fait partie des animaux préférés des français ! Ce ruminant est utilisé en agriculture à la fois pour sa viande mais aussi pour son lait. Aujourd'hui, nous traiterons des vaches dites "laitières" et de leu diverses particularité.


C’est parti pour tout savoir sur cet animal que l'on aime tant !


1 - Production de lait moyenne


Première info, la vache la plus utilisée pour produire du lait est celle de la race Prim'Holstein. Il


s'agit de ces vaches noires et blanches qu'on voit en


photo sur tous produits laitiers. La production de lait dépend des saisons , les vaches produisant moins l'été à cause de la chaleur. La qualité du lait elle dépend essentiellement de l'animal, de son alimentation et des conditions d'élevage. Une vache laitière produit en moyenne 30L de lait par jour ce qui équivaut à 6800L par an. Trop forte !



2 - La vache est un ruminant


Deuxième info, La vache est un ruminant, comme les moutons et les chèvres.

Pour bien digérer la cellulose des végétaux, elle possède un système digestif très particulier composé de 4 estomacs: la panse, le bonnet, le feuillet et la caillette! Oui rien que ça !

Quand on dit qu'elle rumine, c'est qu'elle ramène les aliments de ses estomacs vers sa bouche pour les broyer plus finement. Lors de cette opération, elle peut utiliser jusqu'à 180 litre de salive par jour !




3 - La traite du lait


Il y a trois manière de traire le lait :



  • La traite manuelle : c'est le cas des éleveurs ne qui possèdent que quelques vaches, en montagne par exemple, et qui donc traient tout directement à la main, mais c'est aujourd'hui une grande minorité.



  • Ensuite il y a la traite semi-automatique, qui a lieu 2 fois par jour; le matin puis le soir. C'est la méthode de loin la plus utilisée! L'éleveur possède alors une salle de traite équipée d'une machine avec des manchons. Ces manchons s'apparentent à des tubes que l'éleveur positionne sur chacun les pis de la vache. Ils sont reliés à des tuyaux qui acheminent directement le lait jusqu'à ce qu'on appelle tank à lait pour y être stocké.


  • la traite automatique : un robot de traite est installé dans l'étable. La vache va alors à la traite quand elle veut durant la journée, c'est open bar. Le robot permet alors de collecter tout un tas de données pour suivre la santé et les performances de la vache et d'être alerté en cas de soucis. Cela enlève la grosse contrainte d'être présent matin et soir et cela permet d'avoir plus de temps à consacrer à d'autres taches. Le problème : un robot coute autour de 150K€. Il faut donc un grand troupeau pour l'amortir !


4 - La collecte


Une fois trait, le lait peut être vendu de deux manières selon le choix de l'éleveur :

  • soit ce dernier décide de le transformer surplace lui même en fromage, yaout, beurre ou autre produit dérivé. Il peut alors être maître de son prix de vente mais il doit gérer trois métier : l'élevage, la transformation et la vente. C'est à lui de trouver ses clients et ses débouchés. On est mieux rémunéré au litre de lait mais ça complexifie le métier !



  • soit il passe par les circuits de distribution classique : le lait est collectés et achetés par une coopératives ou un organisme privé. tous les matins un camion passe collecter le lait de la veille. Il est alors revendu à des grands groupes qui s'occupent de le transformer.


5 - Fleuron français



La filière laitière est un des fleurons de l'agriculture française. 99% des produits laitiers transformés que nous consommons sont fabriqués à base de lait français. Et nous exportons en plus 4L sur 10L produits.

Pourtant, alerte générale, le nombre d'éleveurs français ne cesse de baisser. En 2020, on recensait 35K fermes avec des vaches laitières. Nous avons perdu 13K exploitations en 10 ans soit près de 30%. Pourquoi ?


Car le métier d'éleveur laitier est exigeant. Avec la traite matin et soir, impossible ou presque de partir en vacances ou en week-end. Et de surcroît il n'est pas bien rémunéré. Le prix du lait payé à l'éleveur prend peu ou pas en compte les coûts de productions et ils n'ont que peu de poids dans les négociations. Pour vous donner un ordre d'idée, au printemps 2022, les éleveurs laitiers étaient payés autour de 33 centimes par litre de lait. Il y a urgence à relancer la profession si on veut continuer à manger des produits à base de lait français !


Pour en savoir plus, découvrez le podcast La Clé des Champs :


Écouter les épisodes de notre podcast avec des éleveurs laitiers :


Apolline Martel :


Louis Veyssie :



Si vous souhaitez vous immerger au cœur de l'agriculture française, venez écouter le podcast de La Clé des Champs dans lequel Louise Lesparre part à la rencontre des agriculteurs pour échanger avec eux sur leur quotidien.



À très vite !


0 commentaire
bottom of page